Kyotographie 2017

 

 

 

Isabel Muñoz – Family Album/Love and Ecstasy

Qu’importe ce que nous voyons. Abandonnons quelques instants nos réticences et nos jugements moraux. Ce qu’Isabel Muñoz nous propose c’est de remonter à la source, en brisant violemment les habitudes. La photographie peut faire mal au raisonnement. Si, elle interroge avec passion les incroyables destins du corps de l’homme, c’est au fond moins pour y trouver une explication que pour entendre ce qui retentit en elle. Ce n’est pas tant le “déficit d’humanité” qu’elle traque que sa propre pensée mise en images. Les situations désirées et produites, elles les approfondit et les magnifie par les tirages. La photographie ne sert jamais de formules toutes faites, mais puise dans ce qui vient en nous et qui vient en fait des autres ! La beauté de l’horreur est inséparable de la tendresse animale, cet étrange mélange de cruauté et de sensibilité. 

 

Kyotographie Exhibition Page

 

*

 

René Groebli – The Eye of Love

René et Rita se rencontrent alors qu’ils sont étudiants à l’Ecole des Arts Appliqués de Zurich en Suisse.Ils tombent instantanément amoureux et se marient en 1951. Le travail et le manque d’argent retardera le voyage de noces. C’est en 1953 que se déroule l’histoire, lors d’une escapade tant attendue, dans un petit hôtel de Montparnasse, à Paris. Le décor est chiche et le mobilier désuet, mais qu’importe, le regard de l’homme sur sa toute nouvelle épouse irradie tout. Il raconte chacun de ses gestes, en spectateur privilégié de tous ses réveils, et dessinera chacune de ces mèches de cheveux, avec plus de 300 photographies prises au Rolleiflex et au Leica. Naturellement et sans préméditation, le poème d’amour photographique prendra la forme d’un ouvrage, publié en 1954, regroupant une vingtaine d’images, une vingtaine de moments précieux, sélectionnés ensemble. 

 

Kyotographie Exhibition Page

 

 

 

www.kyotographie.jp