Karlheinz Weinberger 2017

Karlheinz Weinberger, Swiss Rebels

Rencontres d’Arles 2017

+ Dossier de presse 

 

This slideshow requires JavaScript.

Karlheinz Weinberger (1921 – 2006), magasinier chez Siemens, documente avec application, des années 1950 aux années 1980, un pays, la Suisse, bien éloigné des clichés qui lui sont traditionnellement accolés. Photographe autodidacte, en charge du photo club de l’entreprise, il réalise dès les années 1950, sous le pseudonyme de Jim, des images pour la revue « Der Kreis » (Le Cercle), éditée par le club homosexuel du même nom.En 1958, il fait la connaissance d’un jeune « loubard » qui l’introduit dans sa bande. Karlheinz Weinberger photographie avec un réalisme cru ces blousons noirs sous influence américaine, fascinés par Elvis Presley et James Dean. Il les étudie, à la manière d’un ethnologue, avec empathie, curiosité et respect. Cette jeunesse le lui rend bien. Un par un, en couple, en groupe, ils campent fièrement devant l’objectif, fiers de leurs signes extérieurs de révolte : regards bravaches, jeans et vêtements décorés, boucles de ceinturons et braguettes « customisées », leurs blousons marqués du nom des gangs… Ce parcours rétrospectif inclut des parties mal connues de l’œuvre avec cet avant, trahissant l’amour du corps de l’ouvrier, de l’exclu et du banni et cette suite auprès des Hells Angels, une tentative inédite de réalisme trivial et de sublime. Étranger dans le monde dans lequel il vivait, il s’en était trouvé un autre, se réconciliant avec lui-même.